TÉLÉCHARGER ANTI CRASH 3.6.1

TÉLÉCHARGER ANTI CRASH 3.6.1

TÉLÉCHARGER ANTI CRASH 3.6.1

Classic antivirus and antimalware are using signatures to detect new threats. While this was a great idea in the 00's it's now over. Modern malware are using techniques like self modification to fly under the radar and infect "protected" machines. Additionally, threats like spyware and adware are often using legit names and marketing to look like goodware applications.

Nom: anti crash 3.6.1
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille:12.62 Megabytes

We provide 3 different versions: Free, Premium and Technician. We believe everyone should have access to a free malware removal, therefore the free plan complies with it.

If you are a company or if you like the software, please help us getting better by purchasing your license.

All our paid plans include Real-Time Protection.

Prévenir une panne imminente Cette dernière option, permettant de voir si un composant est trop ralenti, et donc potentiellement défaillant, peut s'avérer très utile. Anticrash est un logiciel assez ouvert et complet, accessible à tous mais exclusivement proposé en Anglais. Il a pour unique vocation d'améliorer votre utilisation de l'ordinateur, que vous soyez un débutant ou un professionnel confirmé.

Dernier atout : une conservation temporaire des documents égarés lors de bugs. Il va plus loin en affichant les threads du processeur, les fichiers DLL et autres articles systèmes que vous ne trouverez pas d'ordinaire dans le menu Contrôle-Alt-Effacer.

Vous pouvez utiliser la commande d'aperçu pour tuer ou dissimuler des applications sélectionnées sans rendre votre système instable, ce qui a tendance à arriver. Rendre Windows plus stable doit être une des règles sacrées de la programmation.

Il fournit essentiellement l'accès à plusieurs fonctions et tâches qui ne provoquent pas le plantage du système d'exploitation.

Il contrôle les pertes de mémoire et force virtuellement les commandes à atteindre le système d'exploitation.