TÉLÉCHARGER SERIE VERTE HISTOLOGIE

TÉLÉCHARGER SERIE VERTE HISTOLOGIE

TÉLÉCHARGER SERIE VERTE HISTOLOGIE

Vous êtes sur la page 1sur Rechercher à l'intérieur du document Cancrologie 20 pages [1] :A Les facteurs de risques concernent ladnocarcinome du sein. Les autres histologies sont rares. Facteurs de risques du cancer du sein - antcdents familiaux mre, tante, soeur - nulliparit - premire grossesse tardive - absence dallaitement - mastopathies bnignes hypooestrognie - age suprieur 40 ans - mnarche prcoce - haut niveau socio-culturel - rgime riche en graisse. Cependant, le csium comme le radium jadis, est utilis en curiethrapie,non en radiothrapie mtabolique, qui consiste injecter un corps radioactif dans le sang 32 p I. Le mthotrexate est un antifolique.

Nom: serie verte histologie
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille:34.59 Megabytes

Endoc 3. Ortho Gynéco Physio 1. Med du travail Hémato Neuro Biochimie : polycope à da de Nasr. Parasito : cours de Hamrioui ou des cours du net. Immuno : ASK. Pharmaco : livre rose pas la peine de faire les atb.

Surtout pour les traitements. Nasr rouiba. Cardio : ENC en première couche. Pneumo : ENC. Infectieux : Nasr est suffisant je trouve. Neuro : Nasr. Uro-néphro : flash mémo un peu de série Q. Ortho : idéalement les cours de bab el oued.

Endoc : ENC. GM Med légale : cours mustapha. Mikbook pour une idée globale. Psy : NASR surtout. UMC : pas eu le temps. Dermato : NASR. Ophtalmo : OPU. Pour les derniers jours.

Bon courage à tous. Commencer le plutôt possible. Il faut demander à plusieurs personnes la référence dans tel ou tel module. Ne changer pas trop vos sources. Elle sera votre base à laquelle vous rajouter au fur et à mesure en faisant les QCM les données manquantes. Une fois choisit. Vous essayez de la rendre la plus complète possible.

'+relatedpoststitle+'

Et elle vous prendra beaucoup de temps. Mais ne craignez pas. C'est ainsi que vous allez faire votre première couche. D'ailleurs les questions étaient très atypiques cette année.

Il faut refaire les cours et les QCM. Il ne sont en aucun cas une référence pour une révision sérieuse. Vous allez être confiant en faisant les QCM. Arrivant aux sources. Personnellement j'ai pris les sources de cours et de QCM d'un laureat sur internet. Donc là je vous dirais en gros que je n'avait pas des sources précises.

Télécharger : La série verte - Histologie, Appareil Respiratoire

N'ayez pas peur si vous constatez que vous avez oublier. Et j'ai pris aussi les cours de ma faculté d'origine.

Juste pour vous dire que je ne suis pas une référence pour la révision chargée d'une année Déjà il faut savoir que le programme est ouvert. Il faut voir les programmes des autres lauréats.

Le carcinome pidermode oesophagien est dvolution locorgionale envahissement du mdiastin tropisme ganglionnaire. D - Donne aussi le plus souvent des adnopathies homolatrales. Tous les cancers de la sphre ORL peuvent tre dcouverts devant une adnopathie cervicale, sauf les cancers de la corde vocale.

Dans cette question, cest le caractre bilatral qui est discut. Rappelons que la cytologie seule nest pas suffisante pour un diagnostic prcis et doit tre suivie dune tude architecturale du tissu. Aucun caractre cytologique ne peut affirmer lui seul la malignit, cest leur association qui permet de conclure. Le cancer de la vessie est li galement lexposition aux histologique. C - Coefficient relatif aux morts cellulaires surtout les cellules qui migrent sont beaucoup moins nombreuses.

Ce coefficient varie au cours du temps : faible en dbut dvolution, il augmente avec la taille de la tumeur de part les mauvaises conditions de nutrition et doxygnation au centre de la tumeur.

La perte de :ABCDE Cest une mesure de prvention linhibition de contact est responsable de la croissance secondaire car dpistant les maladies un stade prcoce la thoriquement infinie.

Le sphre ORL. A - Rapport du nombre de [] cellules en cycles au nombre :CD total de cellules. Les cellules Lalcool, le tabac, les hors antcdents familiaux ne sont cycle sont celles qui ne se pas des facteurs de risque de divisent pas cancer recto-colique - cellules en GO Facteurs de risque de cancer - cellules hautement recto-colique diffrencies Le coefficient varie au cours du rgime pauvre en fibres vgtales et riche en acides gras temps et en fonction du saturs graisses animales traitement.

B - La dure du cycle varie peu antcdent de polype rectoentre les cellules au sein dune colique, de cancer recto-colique tumeur.

Elle varie selon le type polypose recto-colique familiale recto-colite hmorragique diffus. B - Rgime pauvre en fibres, riche en acides gras saturs. E - Poussire de bois. C - Lextension sanguine est rare en dehors des tumeurs msenchymateuses.

D - Lhyperoestrognie est un facteur favorisant important. Stade A - Limit la paroi colique sans atteinte de la sreuse. Stade B - Atteinte de la sreuse. Stade C - Ganglions rgionaux. Stade D - Mtastas. Pour certains : nulliparit, faible fcondit. C - Thyroglobuline. D-5 HIAA. Elle constitue un geste [] diagnostique et thrapeutique. La radiothrapie est faite Sans commentaire. Le grle, qui se draine homolatrales.

Dose : 25 Gys.

Le tableau classique du phochromocytome est celui des pousses hypertensives [] :B paroxystiques, par dcharges Dose cumule limite : de catcholamines. La blomycine est un radiomimtique.

Les poisons du fuseau comprennent 1 - Les alcalodes de la pervenche : vincristine Oncovin , vinblastine Velb , vindsine.

B - ACE. E - Catcholamines. Dans tous les cas, le traitement initial est une xrse en bloc du compartiment cellulomusculaire atteint. Jamais de mtastases. Lpithlioma baso-cellulaire pigment peut tre difficile diffrencier dun mlanome. Un cancer - curithrapie localis la corde ne donne - hysterctomie totale quexceptionnellement des - plus ou moins radiothrapie mtastases ganglionnaires.

Donc, par curithrapi :BC utro-vaginale puis chirurgie. La VP16, ifosfamide. B - Hpatocarcinome surtout. C - Non spcifique dun cancer ni de lsion cancreuse.

E - Prostate mtastatique. D - Mtastases hmatognes. E - Mtastases rgionales discutables quant au mcanisme migration dans le LCR. C - Cyclophosphamide. D - Vincristine. E - Cispiatinum. Il faut pratiquer dans ce cas une carcinologique exploratrice avec examen extemporan. On utilisera en premier lieu un traitement progestatif par actate de mdroxyprogestrone Prodasone ou Farlutal.

Lhormonothrapie oestroprogestative est contreindique puisque le cancer de lendomtre est hormonodpendant. Cette maladie ncessite une rectocolectomie prventive. B - Est la 1re cause de calcification rnale en Europe en pays dendmie, cest le kyste hydatique.

Le kyste simple du rein est trs rarement calcifi. C D E - Sont des signes indirects du syndrome tumoral. Lirradiation encphalique est prophylactique, vu lextrme frquence des mtastases crbrales. Vu latteinte de lperon Iobaire, le meilleur traitement est la pneumonectomie, dautant que lexploration fonctionnelle respiratoire est normale.

Elle est frquemment pratique dans le mme temps opratoire que la thoracotomie. Elle ne permet quune visualisation du mdiastin droit, la partie gauche lui chappant. Pour visualiser le mdiastin gauche, il faut pratiquer une mdiastinotomie. Les lymphomes crbraux se voient avec une frquence accrue lors du SIDA.

La pneumonectomie nest pas ncessaire dans ce cas et laisserait un VEMS postopratoire limite. La radiothrapie et la chimiothrapie ne sont pas des thrapeutiques de premire intention, contrairement au cas du carcinome anaplasique petites cellules. Il ny a 14 pas de chimiothrapie efficace sur le mlanome. A,B,C,E sont audessus de toute thrapeutique chirurgicale curative. Classiquement le pdicule est respect dans le mylome, la diffrence des mtastases osseuses.

A,B,C peuvent tmoigner dune pathologie maligne mais ne sont pas pathognomoniques. E ralise limage dun abcs des parties molles ex. Toute otite sreuse de ladulte doit faire rechercher un cancer du cavum - signes neurologiques : atteinte du V et du VI. Etat pr-pithliomateux ou carcinome in situ prcdant lapparition dun pithlioma spinocellulaire. Classique - Un polype adnomateux dcouvert lors dune coloscopie doit tre rsqu, la filiation polypecancer tant considre comme obligatoire par certains.

Papillome cutan est un mauvais terme. On peut considrer: - Le papillome corn, qui correspond une kratose snile, et donc dans ce cas il faut le cocher.

Donc rponse trs discutable D- Peut prcder lapparition de baso ou de spinocellulaire. E - Les tumeurs vsicales nont pas une bnignit ou une malignit tranche, cest souvent lvolution aprs traitement qui permet de le dire. B - Correspond une tumeur inflammatoire souvent relie une adnopathie par une trane de lymphangite. PeV 1 est dfini par une croissance tumorale rapide. C - Anisocytose. C - Ne rentre pas dans les signes ou une maladie de Recklinghausen dans le cadre gnraux de la classification.

Cependant une cholestase doit faire rechercher une atteinte Il est dvelopp aux dpens des cellules C thyrodiennes hpatique du Hodgkin, ou des et scrte de la calcitonine. Il adnopathies comprimant le peut se rvler par une choldoque, ce qui modifie le diarrhe, des flushes, une stade.

Cours et QCM corrigés d'histologie pour étudiant en médecine

D E - Les signes rentrent dans la hypocalcmie lie une hypercalcitonmie , des classification. Il sagit du 1er diagnostic [] voquer devant une :A condensation dune vertbre Les mtastases osseuses du chez un homme g. Les cancer du sein sont le plus souvent ostolytiques et sont soit autres causes frquentes de condensation vertbrale sont asymptomatiques soit rvles par des fractures pathologiques.

A - Correspond la classique Les 5 cancers les plus ostophiles sont : sein, prostate, thyrode, rein, bronches. Parmi les 3 autres, le plus frquent et le plus ostophile est le cancer du sein. D - Il existe une hypocalcmie en rapport avec Ihyperphosphormie lie la lyse tumorale.

B D - Ppeuvent se voir lors des gammapathies monoclonales bnignes. Le basocellulaire a une malignit purement locale. La thrapeutique instituer est une radiothrapie dcompressive associe un traitement anti-oedemateux par corticothrapie gnrale.

On observe galement des chylothorax par traumatisme du canal thoracique. La lentiginose de Peutz Peghers ne dgnre quexeptionnellement, tout comme la ploypose juvnile.

Les cinq cancers les plus ostophiles sont : sein, prostate, thyrode, rein, bronches. A est - Frquent surtout en Chine du Sud et au Maghreb. C est - Frquent en Afrique Centrale. On peut essayer de limiter cet effet secondaire par le port de casques rfrigrants en cours de traitement. C - li existe une toxicit cumulative de lAdriamycine apparaissant au del de la dose cumule de mglm2. D - Est une complication des alcalodes de la pervenche Vinblastine, Vinscritine.

E - Complique les traitements par Busulfan, Mthotrexate et Blomycine. C - Idiot : tumeur rectale, non colique. E - Non curateur. A B - Peut tre associ, moins sensible et pas dhistologie. D E - Aucun rapport. B C D E - Evident. B - Oui, effet oedme non visible la mammographie. C - Envahissement cutan.

D E - Classiques. E - Polypes utrins et non du col. A - Peut se discuter taux de rponse trs faible. B E - Aucune rponse connue. B, C, D, E - Connaissance. D - Jamais, cest une tumeur moins de 8 cm de la classification initiale de la marge anale ne peut tre quune intervention chirurgicale maladie.

C - A une toxicit surtout muqueuse et digestive colites ulcreuses. E - Donne principalement des ractions allergiques, une atteinte pancratique. C D E - Drivations laissant la tumeur en place. B - La duodnectomie est indispensable en cas de chirurgie carcinologique.

faire un don

B - Cancer de lovaire. C - Tumeurs hpatiques et germinales. D - Le plus spcifique voquant une tumeur digestive quand il est trs lev, trs vocateur dadnocarcinome pancratique. B - Effet oedme. C - A linverse de leur prsence laurait fait voquer. D - Effet oedme ou infiltration. E - Na aucune valeur dorientation. D - Mauvais examen pour le diagnostic de thrombose. Seule lhistologie donnera le diagnostic. D E - Donnent trs rarement des mtastases carcinome localis aux cordes vocales voire jamais glioblastome.

Sorienter plutt vers linterleukine 2. Sil persiste des masses aprs un premier traitement chimiothrapique, en faire lexrse pour vrifier labsence de tumeur viable. Sil existe encore de la tumeur active alors reprendre un traitement. B - Faux, moins frquent que [] pour les tumeurs du quadrant :CE interne.

E - Faux chez les femmes non [] mnauposes. Les 2 tumeurs MX et non MO car il ny a pas malignes les plus hormonoeu de bilan la recherche de sensibles sont celles du sein et mtastases. Iymphome ou une tumeur Les tumeurs bronchiques sont thyrodienne. Inhibe la synthse dhomones andrognes ou oestrognes , par feed-back ngatif.

B - Cest linverse. C - Cest linverse. D - Rythme suffisant car la patiente na pas apparemment de facteur de risque particulier donc surveillance classique.

A - Favorise rapparition de carcinome spino cellulaire. C - Non, mais peut dgnrer. En ralit statistiquement exceptionnel. D Seule rallogreffe de moelle permet actuellement de gurir la LMC. E - Pas dtudes scientifiques le sujet jeune. B - Non. C - Non. Evident, le pronostic dpend [] essentiellement du stade.